Serigne Modou Kara Mbacké : « Mon souhait est qu’on donne la majorité parlementaire au président Macky Sall pour qu’il puisse changer la constitution et diriger le pays encore longtemps »

0
218

Le guide de la révolution pacifique, serigne Modou Kara Mbacké, s’est adressé au peuple sénégalais, notamment à la classe politique sénégalaise et à ses disciples, ce vendredi après-midi, depuis son domicile à Mermoz.

Sans prendre de gants, il a fait part de son souhait de voir le président Macky Sall, au-delà de 2024, rester encore très longtemps à la tête du pays…

Malgré la pluie qui a quelque peu chamboulé ledit rendez-vous médiatique, mais surtout pleine campagne électorale comptant pour les élections législatives du 31 juillet 2022, le guide religieux a pris part aux débats d’actualité. Ainsi, Serigne Modou Kara s’est très clairement prononcé sur son soutien indéfectible, renouvellé au président Macky Sall, leader de la coalition Benno Bokk Yakkar (BBY.) « Il est évident que nous voulons donner la majorité parlementaire à Macky Sall pour qu’il réalise ses rêves pour le Sénégal », a-t-il souhaité.

Dans ce sillage, le guide religieux entouré de quelques uns de ses fidèles lieutenants, renchérit à l’endroit de la presse présente dans son salon privé : « Je ne parle pas de troisième ou de quatrième mandat, mais mon souhait est qu’on donne la majorité au président Macky Sall pour qu’il puisse changer la constitution et diriger le pays encore longtemps. » Une position assez tranchée, qui plaide ouvertement en faveur d’un « mandat illimité » en faveur de l’actuel chef d’État sénégalais.

Sûr de son fait, il se dira persuadé que Macky Sall est très loin de céder son fauteuil, donc de quitter sa fonction de président de la République, n’en déplaise à ses détracteurs pour ne pas nommer l’opposition sénégalaise. D’ailleurs, le guide religieux a longuement insisté sur ceux qui ont la propension à verser dans la manipulation des masses et la désinformation afin de déstabiliser le pays.

Avec la jeunesse sénégalaise au devant de la scène et souvent parmi les « victimes » des politiques, le dignitaire mouride prévient : « ceux qui pensent que c’est en essayant de semer le chaos dans le pays et en manipulant les jeunes qu’ils arriveront à leurs fins, se trompent lourdement ! Il en faudra beaucoup plus pour déloger le président Macky Sall de son fauteuil de président. » Une pique lancée aux membres de la coalition d’opposition Yewwi Askan Wi (YAW.)

Source :Dakaractu

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici